On y trouve…des meubles vintage, des pattes de chevreuils transformées en cendrier, de la vaisselle en masse, des disques vinyles d’une autre époque, etc. J’ai l’habitude de dénicher l’objet particulier au milieu de fouillis les plus divers. Je suis une passionnée de ces chasses au trésor modernes où, histoire, art, folklore et patrimoine se rencontrent.

Par contre, je ne m’attendais aucunement à trouver parmi un lot provenant d’une succession, les morceaux d’une vie amoureuse disparue. C’est avec surprise que j’ai découvert la correspondance d’un honorable juge de la cour supérieure du Québec, monsieur François Auclair et de son épouse Jacqueline Racine, datant des années 50 jusqu’aux années 90.

J’ai survolé avec émotion, mais très succinctement, quelques missives où les amoureux témoignent de leur amour et racontent les détails de leur vie quotidienne. J’ai trop de pudeur pour lire ces lettres. Bizarre non? Je les conserve comme a fait Jacqueline pendant des années, et j’espère pouvoir les remettre à quelqu’un qui les aimait. Je suis une romantique faut croire!

J’ai essayé de retracer les descendants ou la famille du couple, mais sans succès. Si vous connaissez la famille du juge François Auclair et de sa femme Jacqueline Racine, donnez-leur mes coordonnées 🙂

on trouve de tout à l'encan

Mise à jour 2016, nous avons trouvé la famille des amoureux et leur avons remis les précieuses missives. 

Chantal, ♥

profil chantal trudel

 

Merci de partager !