J’aurais dû sacrer mon camp jusqu’au printemps.

par Valéry Slevan 

trucs de grand-mère

L’hiver pour moi rime automatiquement avec nez qui coule.

Quoi de plus désagréable que de devoir continuer à vivre sa vie lorsqu’on est malade!  La fièvre, les kleenex, le sirop, la soupe Lipton, J’EN AI ASSEZ!

Je suis tannée de traîner le même rhume depuis des semaines et de me ruiner avec des médicaments qui ne font pas vraiment effet.

Je vais tellement souvent à la pharmacie que c’est rendu que les commis des rangés m’appellent par mon prénom.  Si ça continue, ils vont m’inviter à leur party de staff alors que je ne travaille même pas là.

Le plus drôle là-dedans c’est ma grand-mère qui ne cesse de me répéter que je devrais essayer ses remèdes miracles qui fonctionnaient si bien dans son temps.

Pour être honnête, je suis très sceptique quant aux trucs et aux méthodes de ma grand-mère.

Surtout, lorsque je me souviens qu’elle et mon grand-père soignaient mes otites en me soufflant de la fumée de cigarette dans l’oreille…

Aussi, ma grand-mère me disait que manger du fromage “enlevait” la douleur physique quand je m’éclatais le genou dans la ruelle.

(Je vous jure que c’est vrai j’y ai cru pendant trop longtemps et aujourd’hui encore j’ai le réflexe de vouloir du fromage quand je me blesse.)

En grandissant, j’ai compris que c’était pour me faire penser à autre chose et me faire manger un aliment que je détestais autrefois.

Toutefois, j’ai décidé aujourd’hui de prendre mon courage à une main (l’autre étant déjà occupée par ma boîte de mouchoirs) et d’essayer quelques remèdes saugrenus de ma grand-mère. En espérant que ceux-ci fonctionnent et qu’ils vous seront aussi utiles.

Premier remède : la solution nasale

Ça, c’était affreux. Efficace, mais drôlement désagréable.

L’idée est de se nettoyer ses cavités nasales à l’aide d’une pipette et d’une solution qui rappelle le chlore de piscine municipale.

Ça chauffe, ça coule dans la gorge et ensuite on se mouche intensément pendant 5-10 minutes.

Mais après coup, on respire bien.

Commentaire procéder :

1- Bouillir de l’eau dans une casserole.

2- Hors du feu rajouter 1/2 c à thé de bicarbonate de soude et la même quantité de sel.

3- Laisser refroidir et recueillir quelques gouttes avec une pipette.

4- Couchez-vous sur le dos et versez 3-4 gouttes dans chaque narine.

5- Se convaincre que ce n’était pas si désagréable que ça et recommencer aux 5-6 h

Remède numéro 2 : la mouche de moutarde.

Parfait pour dégager les bronches.

Mise en garde : ça paraît anodin, mais la moutarde, ça brûle!

Il ne faut surtout pas appliquer la mouche directement sur la peau et ne pas le laisser plus de quelques minutes.

Autrement cela peut brûler la peau.

Ingrédient :

2 c à thé moutarde en poudre

2 c à thé farine

Un peu d’eau froide pour obtenir une pâte.

Commentaire procéder :

1- Placer la pâte sur un linge mince, comme un drap (mais pas les beaux draps que votre mère vous a offerts en héritage!)

2- Déposer sur le thorax, coté tissus sur la peau, la mouche vers le haut. Je vous rappelle que cela brûle.

3- Laisser quelques minutes et prendre un grand respire comme dirait si bien ma mamy.

4- Rincez-vous.

Remède numéro 3 : un bain d’huile d’eucalyptus

Le concept est bien simple, il suffit d’ajouter des gouttes d’huile d’eucalyptus dans votre bain et puis d’y faire trempette.

Cela débouche les voies nasales et sent divinement bon!

Franchement le remède le plus agréable. Avec une petite tasse de thé et un bon livre, je me soignerais comme ça à toutes les semaines moi là.

Mais, toute bonne chose a une fin. Avant de sortir du bain, il est important de se rincer à l’eau FROIDE.

En effet, l’eau froide renforce le système immunitaire et donc nous aide à vaincre la maladie.

Remède numéro 4 : FAIRE SORTIR LES BACTÉRIES

Celle-là, je me souviens à quel point mon grand frère et moi l’aimions quand on était petits.

Notre mère nous demandait de mettre nos salopettes, manteaux, tuques, foulards, mitaines, bottes, bref le kit complet pour ne pas avoir froid.

Ensuite, elle ouvrait les portes et les fenêtres pendant 1 h.

Elle coupait le chauffage naturellement.

Pendant une heure, mon frère et moi courrions d’un bout à l’autre de l’appartement.

On avait le droit de passer directement de la cour jusqu’aux toilettes sans enlever nos bottes!

On mettait de la neige partout sans se faire disputer, le rêve!

Ouvrir grandement les portes et fenêtres en plein hiver peut sembler complètement fou, mais cela change l’air de la maison.

C’est rafraîchissant, ça enlève l’odeur de renfermée et les microbes.

Au bout d’une heure, refermer tout, monter le chauffage, et nettoyer le dégât.

* L’étape de salir votre appartement est facultative, mais définitivement plus amusante.

Remède numéro 5 : Le Vicks de jour comme de nuit.

Le jour, badigeonnez-vous de Vicks Vaporub partout sur le cou et sur le thorax. Enroulez ensuite la zone avec un bon foulard. Portez-le toute la journée.

La nuit, tartinez la plante de vos pieds et dormez avec des chaussettes.

Je trouve la technique de jour très efficace. De plus le foulard nous donne un look “fashion” qui compense nos yeux bouffis et notre nez rouge.

Par contre, personnellement je déteste dormir avec des bas. Je trouve ça inconfortable.

J’ai essayé à plusieurs reprises, mais je trouve tout de même le moyen d’enlever mes bas quand je dors.

Du coup, je ne sais pas si cela est efficace ou non, car je n’ai pas réussi à passer une nuit complète avec des chaussettes.

Avec tout ça, je crois que nous allons gagner la guerre contre les microbes.

Je vous rappelle qu’il est aussi fortement conseillé de se laver les mains souvent, de se reposer et de boire de l’eau en quantité industrielle.

PS. Pour les petits nez irrités, achetez un baume à lèvres transparent et appliquez-en une couche sur votre nez après chaque “mouchage”.

portrait valéry 2
Valéry

Un brin toquée

 

En savoir plus sur Valéry ? 

Merci de partager !